Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2015

F1 2015 : Le billet de Johnny Rives - Belgique 12

 image4.img.640.medium.jpg

GROSJEAN EN PLEINE LUMIÈRE

La domination des Mercedes W 06 est telle depuis le début championnat 2015 qu’à l’issue du Grand Prix de Belgique tranquillement survolé par Hamilton et Rosberg, le héros de la course a finalement été Romain Grosjean. Le hasard n’y est pour rien. Car dès les essais, Romain nous avait démontré combien il avait évolué ces derniers mois – devenant un autre pilote, peut-être même un autre homme… Des essais au cours desquels il n’avait pourtant pas été épargné, contraint de surmonter plusieurs handicaps. En premier lieu les conséquences morales et techniques des soucis financiers qui pèsent de plus en plus lourd sur son équipe, l’écurie Lotus. A quoi on ajoutera l’obligation de ne pas rouler lors de la première séance de roulage – sa voiture étant alors confiée à Jason Palmer dont l’apport financier est aussi peu négligeable pour Lotus que celui apporté par le leader de l’équipe ( ?), le Vénézuélien Pastor Maldonado. Pour en finir avec cette litanie, on rappellera que ce jour là, vendredi, Grosjean finit par être stoppé par une  panne de boîte de vitesses avec pour conséquence grave (puisqu’il a fallu la remplacer) une pénalité de cinq places au départ. Une pénalité sans laquelle il se serait élancé en 2e ligne après avoir signé une qualification de toute première valeur à 24/1000e seulement de la Williams de Bottas. Ce même Bottas en qui beaucoup voyaient un candidat sérieux pour éventuellement succéder à Raïkkonen chez Ferrari. Après sa démonstration belge, sur un circuit qui en dit long sur les capacités d’un pilote de course, de quelle future équipe de F1 Grosjean suscitera-t-il le désir d’avoir recours à son talent ?

                                                    Johnny RIVES

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019, Circuit, Courses | Commentaires (7) | |  Facebook | |

11/08/2015

Le pilote du lundi : Dijon - Moteur 4/1 - Action !

 philippe robert,groupe 1,historique tour,dijon 2015,alfa-roméo

Cette année les courses historiques en circuit sont placées sous la bannière de la FFSA et reçoivent le qualificatif de « Championnat de France ». L’opérateur en est HVM et le nom de baptême en est l’ « Historic Tour ». 

Cinq épreuves ont lieu en 2015 : Dijon, Paul Ricard, Charade avant les congés puis Nogaro et Lédenon à partir de septembre. Malgré, ou à cause, de mes ennuis mécaniques de la saison dernière (cf. Classic Courses ), j’ai décidé de repartir à l’assaut des circuits Français avec mon infidèle (!) Alfa Roméo 2000 GTV (dit coupé Bertone) rouge à bande blanche. 

Une semaine avant le début des hostilités à Dijon, j’apprends que mon moteur donne des signes de fatigue (alors qu’il a cassé 3 fois en 2014…). Giglio Racing a décidé de monter son moteur de GTAm en lieu et place de mon moteur. Son moteur a des carbus plus gros (des Weber de 45 et des arbres à cames plus pointus) par contre je conserve mon échappement d’origine en fonte plutôt que le « spaghetti » des GTAm. Le moteur doit délivrer 150/155 Cv au lieu des 135 de mon moteur habituel. Comme ce moteur ne correspond pas aux spécifications du « Groupe 1 », j’en avertis l’opérateur qui me sélectionne en tant qu’invité, je ne marquerai donc pas de points, ce qui m’importe peu, ne voulant pas faire toutes les épreuves du championnat. En traversant Toulon la veille de partir je me fais arrêter par un CRS qui me fait poireauter 1 heure et me menace de mettre ma voiture en fourrière car non conforme à la fiche des mines (arceau, harnais,…). J’en suis quitte pour une amende de 90 Euros mais sa zapette ne marche pas. Il me laisse filer.

Philippe Robert

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019, Circuit, Courses | Commentaires (3) | |  Facebook | |

04/08/2015

Arrêt aux stands : la riante Corrèze de Volants & Fourchettes.

 CC V&F 1.jpg

On ne va pas la jouer hypocrite : Jean-Paul Brunerie est un ami de longue date de Classic Courses et certains d’entre vous connaissent sa maison d’hôtes Volants & Fourchettes. Mais le simple copinage s’arrête là. La belle maison corrézienne plantée en pleine nature au-dessus de la Vézère est véritablement une halte unique dans le monde pourtant varié des gites et chambres d’hôtes de charme et mérite grandement une visite pour quelques jours à la découverte des charmes du Limousin. 

Pierre Ménard

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019 | Commentaires (4) | |  Facebook | |

02/08/2015

Allo la Terre ?! ....

 

2015 CC têtière 4 Définitive.jpg

Entre pleine lune, pluies d'étoiles filantes et sable chaud, le mois d'aout porte songeries et rêves... Pays au ralenti entre ceux qui restent pour être tranquilles et ceux qui partent pour ne pas être seuls. Téléphone en sourdine, média débranchés, l'esprit s'évade, le corps se libère. Une occasion de redevenir celui qu'on est. Un risque, celui d'y prendre goût.  En attendant, silence radio, la Terre ne répond plus.

Pourtant c'est durant une nuit d'aout qu'à l'initiative du Club des Bretons - Futur Club des Jacobins - furent abolis d'un coup tous les privilèges féodaux. C'était en 1789, le 4 août.

Mis à part le fardier de Cugnot, et encore, quel rapport avec Classic COURSES me direz-vous ?  Simplement ceci : ceux qui ne se remettent pas en question sont condamnés à disparaître brutalement. Nous n'avons certes pas la prétention de nous comparer à une quelconque institution, institutions dont nous pensons d'ailleurs qu'elles devraient réfléchir et faire preuve de courage pour changer avant qu'"on" ne les change. Nous ne sommes qu'un modeste blog qui atteindra en septembre ses trois ans d'existence. Il nous apparaît que l'heure est venue pour nous d'évoluer. Certes pas une révolution mais une sérieuse mise à jour.

Cette nouvelle bannière que nous avons conçue avec Pierre Ménard en est un avant goût. Pour le reste, laissez nous un peu de temps. Nous ne publierons qu'un fois par semaine en août et reviendrons en septembre sous une forme modifiée avec un contenu plus dynamique et en phase avec ce que nos lecteurs apprécient le plus sur Classic COURSES. Un conseil cependant, pour être sûrs de continuer à recevoir Classic COURSES par mail à la rentrée, veillez à vous abonner - et à abonner vos amis - à la newsletter, en haut à droite de l'écran. 

En attendant, nous vous souhaitons de bonne vacances !

 

Olivier ROGAR

             

Publié dans Années 2010-2019 | Commentaires (9) | |  Facebook | |

27/07/2015

F1 2015 : Le billet de Johnny Rives - Hongrie 10

 johnny rives,sebastian vettel,jules bianchi,grand prix de hongrie f1 2015,dany kvyat,daniele ricciardo

LA « BARAKA » ET LA SENSIBILITÉ D’UN CHAMPION PAS ORDINAIRE

1.Ferrari, 2. Mercedes, 3.Red Bull-Renault ? On a longtemps cru que le Grand Prix de Hongrie s’achèverait sur cette hiérarchie… surprenante. Une hiérarchie qui aurait surpris encore plus si elle s’était constituée ainsi : 1.Raïkkonen, 2.Rosberg, 3.Ricciardo. Mais voilà, après une indiscutable domination initiale des voitures rouges de la Scuderia, l’une d’entre elles finit par être ralentie, puis arrêtée par un mystérieux dysfonctionnement. Celle de Kimi bien sûr…

Comme souvent depuis le début de la saison, ce coup dur frappa la même victime. Cela aurait pu tout aussi bien être celle de Vettel. Mais non ! L’empêcheur de tourner en rond des Mercedes a été une fois de plus le gentil Sebastian, et non son partenaire décidément maudit. A croire que le toujours jeune Allemand porte en lui ce qu’en football on appelle familièrement la « baraka ». Il s’agit de la chance qui, en dehors d’un grand talent, colle à certains gardiens de but et leur vaut une réputation d’invincibilité. Ces gardiens que les clubs recherchent ardemment. La « baraka », Vettel l’a eue souvent avec lui par le passé. Et dimanche encore elle a participé autant que son éblouissant talent à faire de lui le pilote qui, on le parierait volontiers, fait secrètement fantasmer les responsables de Mercedes F1 dont il a causé le second échec de la saison. 

johnny rives,sebastian vettel,jules bianchi,grand prix de hongrie f1 2015, dany kvyat, daniele ricciardo

Et cette fois en illustrant son triomphe en rendant un hommage ô combien émouvant à Jules Bianchi pas plus tôt franchie la ligne d’arrivée. Cela, élégance suprême, en français. Ainsi, Vettel réussit avec une sensibilité non feinte à adresser au regretté jeune niçois un message encore plus profond et bouleversant que ceux qui lui avaient été rendus jusque là.

                                                                Johnny RIVES

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019, Circuit, Courses | Commentaires (6) | |  Facebook | |

19/07/2015

La force du destin

 CC Jules 1.jpg

Depuis l’arrière-grand-père Roberto avant-guerre, jusqu’à Jules l’année dernière en passant par les frères Lucien et Mauro, les Bianchi ont inscrit durablement leur nom dans l’Histoire de la course automobile. Une histoire qui aurait dû s’arrêter il y a quarante-cinq ans pour cette famille d’origine italienne passé par la Belgique et finalement sédentarisée dans le Sud de la France. Mais peut-on ignorer la puissance de l’appel de la course ?

 

Pierre Ménard

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019, Bianchi Jules, Pilotes | Commentaires (10) | |  Facebook | |

18/07/2015

Jules Bianchi

 

20591_10153182196162912_3911266557531043551_n.jpg

Peut-on forcer les mots qui viennent à manquer ?

Jules Bianchi s'en est allé à 25 ans. Son portait n'a jamais quitté ces colonnes depuis son accident. Nous espérions.

Mais la force de l'esprit n'est pas toujours suffisante. Jules nous a fait rêver, imaginer son nom sur une voiture rouge, penser qu'il serait celui que nous attendons depuis longtemps. Sa simplicité, son charisme et son talent reflétaient une image idéale... Depuis neuf mois nous savions que cela n'arriverait pas et qu'un autre chemin se dessinait pour lui. Nous espérions.

Repose en paix Champion.  Merci d'avoir porté nos rêves. Nos pensées en cette triste journée d'été sont aussi au près de ta famille qui a tout affronté avec force et dignité.    

 Olivier Rogar

images.jpg

 

 

 

Publié dans Années 2010-2019, Bianchi Jules, Pilotes | Commentaires (6) | |  Facebook | |

12/07/2015

Rallye des Stations thermales

rallye des station sthermales 2015,michel ribet,bertrans allamel,eac,ecurie automobile du comminges

Si l'on parle du rallye automobile des stations thermales, c'est qu'il est organisé de main de maître par l'Ecurie Automobile du Comminges. Comminges dont Michel Ribet est, avec nombre de passionnés, à l'origine de la renaissance, de la préservation et du souvenir, un musée dont ce sera la principale thématique devant prochainement ouvrir. Mais c'est une autre histoire. Contentons nous pour aujourd'hui de suivre les péripéties, voire le bizutage de Bertrand Allamel embarqué vers le Tourmalet et dont le récit trahit l'appréhension qu'il a eue de devoir sa présence au besoin très pratique de pousser dans les montées....

Classic COURSES

Lire la suite

Publié dans Actualités, Années 2010-2019, Courses, Manifestations, Rallyes | Commentaires (3) | |  Facebook | |

08/07/2015

F1 2015 : Le billet de Johnny Rives - Grande Bretagne 9

UN GRAND PRIX À QUI PERD GAGNE

Depuis le début de la saison on guettait vainement les nuages qui pourraient provoquer un peu de désordre dans l’ordonnancement trop prévisible des Grands Prix. L’averse si souvent espérée a fini par se produire là où il était légitime de l’attendre, à Silverstone. Mais, paradoxalement, c’est elle qui a remis les choses à l’endroit pour conclure un scenario qui, pour une fois, était sorti des sentiers battus. Et, alors que l’on avait cru entrevoir un podium sur lequel les deux pilotes de Williams accompagneraient Hamilton, le chéri du public anglais, le Grand Prix de Grande Bretagne 2015 s’est achevé par le couronnement du classique trio Hamilton-Rosberg-Vettel. La pluie si ardemment espérée avait replacé la hiérarchie dans son ordre conventionnel.

Johnny Rives

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019, Circuit, Courses | Commentaires (14) | |  Facebook | |

05/07/2015

Endurance Watkins Glen 1973 : Finale

 françois coueret,watkins glen,endurance 1973

Conclusion anticipée de la saison 73 d'endurance, Watkins Glen voit la première victoire de Matra au championnat du monde de la discipline. Un chemin parsemé d'embuches et d'incertitudes avec un équipage de sprinters peu épargné par les ennuis mécaniques et un équipage rapide et régulier sur piste comme dans les résultats. Les Ferrari plus régulières mais moins performantes maintinrent le suspens jusqu'au terme de la dernière épreuve, du fait d'un écart de points très faible. Belles voitures, grandes écuries, compétition serrée, circuits de légende et pilotes charismatiques. Autant de paramètres à même de susciter la passion et le succès d'une discipline. Allo, la FIA ? ....

Classic COURSES

Lire la suite

Publié dans Années 1970-1979, Circuit, Constructeurs, Courses, Matra | Commentaires (6) | |  Facebook | |