18/10/2014

Les 10 000 tours du Castellet 2014 - Photos et videos


La fête au Ricard ... C'était l'idée. Groupes C, Sport-Proto des années 60, Groupes 5 etc... de quoi se régaler dans un paddock accessible, sous un soleil radieux. Revoir de belles voitures, avec un beau bruit. Comme "avant" ! Précisément c'est dans un "avant" dont on occulte le souvenir que la retransmission du Grand Prix du Japon venait de nous replonger. Pas d'image cruelle, juste le doute, le silence et l'émotion palpables dans la voix de certains commentateurs. Les heures passant, il est apparu que Jules Bianchi aurait besoin de temps et de chance pour surmonter l'indicible.

Le débat existe-t-il ? Quelle est sa place ? Un engin de chantier sur une piste de F1 pendant une course. Des années qu'on s'en étonne. L'empilement de tant de paramètres improbables, la capacité des pilotes de f1, les statistiques, la réflexion des sages, les progrès de la sécurité. On ne veut jamais voir le pire. Et quand il arrive, on s'en étonne et on cherche des responsables. 

Et pourtant. Les organisateurs du Grand Prix où s'est produite la catastrophe sont ils plus responsables que ceux où elle a été évitée par miracle ?  Les instances régissant la f1 sont elles moins responsables que les organisateurs ?

La f1 ne cesse d'évoquer sa remise en question. Le bateau ivre qu'a été la gestion de cette course tend à montrer que le moment est peut être venu de faire évoluer sa gouvernance.

Olivier Rogar

 

 

Publié dans Actualités, Années 2010-2019, Manifestations | Commentaires (5) | |  Facebook | |

15/10/2014

F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Russie 16

LEWIS EN TOUTE DISCRÉTION

lewis hamilton,nico rosberge,valteri bottas,johnny rives,grand prix f1 de russie,sotchi,russie,f1,vladimir poutine,jean eric vergne,tous avec jules,17,jules bianchiSans avoir l’air d’y toucher Lewis Hamilton fait peu à peu main basse sur le championnat 2014 de F1. La discrétion lui va bien. Bien vu, bien connu, mais sans excès. A l’image de son équipier et rival Nico Rosberg, d’ailleurs. Tirant depuis quatre Grands Prix le meilleur parti de sa Mercedes W05, sans aucune esbroufe, Lewis distance irrémédiablement Nico qui lui avait tenu tête en début de saison. Mais qui n’y parvient plus. Si le titre avait été attribué au lendemain du G.P. de Russie ponctué par un nouveau doublé Mercedes, personne n’aurait trouvé à y redire. On considèrerait que, sur l’ensemble de la saison, le meilleur l’aurait bel et bien remporté. Ce qui nous fait d’autant plus craindre les conséquences du 19e et dernier rendez-vous de la saison (à Abu Dhabi). Car sous prétexte de maintenir jusqu’au bout le suspense concernant l’attribution du titre, le barème ne sera rien moins que multiplié par deux à cette occasion. Avec tout ce que cela peut entrainer d’iniquité. Pour ne pas dire d’injustice…

                                                                         Johnny RIVES.

Lire aussi :

F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Russie 16
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Japon 15
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Singapour 14
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Italie 13
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Belgique 12
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Hongrie 11
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Allemagne 10
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Grde-Bretagne 9
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Autriche 8
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Canada 7bis
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Canada 7
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Monaco 6
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Espagne 5
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Shanghaï 4
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Bahrein 3
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Malaisie 2
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Australie 1          

 

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019, Circuit, Courses | Commentaires (4) | |  Facebook | |

11/10/2014

Andrea de Cesaris, 1959-2014

CC1 De Cesaris.jpg« Il allait vite l’animal, je pense qu’il a toujours le record de vitesse dans la courbe de Signes. Mais il pétait les plombs de temps en temps, il « sur-conduisait ». Je me rappelle en Autriche en 85, quand il s’était envolé avec la Ligier, il avait fait un double-salto arrière, et rentré aux boxes, il m’avait dit : « J’ai fait oune tête-à-quou ». Je ne sais même pas s’il s’était rendu compte de la figure ! C’était un mec entier, gros cœur, doué, fou de sport, il voulait juste « y aller ». Un peu trop. Moi, je l’aimais bien De Cesaris ». Gérard Ducarouge décrivait ainsi en 2001 pour Automobile Historique celui qui vient de faire une ultime figure avec sa moto sur un boulevard de Rome, sa ville natale.

Pierre Ménard

Lire la suite

Publié dans De Cesaris Andrea, Pilotes | Commentaires (9) | |  Facebook | |

08/10/2014

F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Japon 15

 Podium Suzuka2014.jpg

SOMBRE JOURNÉE

Une inquiétante incertitude pesait sur le circuit de Suzuka. Le Grand Prix du Japon avait été interrompu, Jules Bianchi ayant subi un accident apparemment terrible. Mais on ne savait rien de précis, ce qui ajoutait encore aux craintes que l’on pouvait avoir. Jeune pilote plein de promesses au comportement discret, issu d’une famille ayant marqué l’histoire de la course automobile, Bianchi avait, en peu de temps, gagné la sympathie du public autant que celle de ses pairs. Ce qui ajoutait encore à la tension ressentie sur place ou devant les écrans. Toto Wolff, une fois interrompu le Grand Prix du Japon, était allé à la rencontre de son poulain Lewis Hamilton, non pour le féliciter de sa victoire mais lui faire une annonce discrète avec une gravité qui en disait long. Plus tard, dans la salle de repos où les pilotes se rafraichissent avant le podium, on avait vu Nico Rosberg effondré dans un sofa, écrasé par la tristesse. A l’antenne, Julien Fébreau, dépourvu de toute information concernant l’évènement, faisait son possible pour ne rien ajouter à ce désespoir ambiant. Bref, tout le monde avait peur, très peur. On mesurait alors combien, en deux décennies, l’atmosphère des Grands Prix avait changé de ce point de vue. La sécurité est devenue telle, en F1, que lorsqu’un drame survient, tout le monde est désemparé. A commencer par les acteurs. Alain Prost l’a justement souligné, lui qui a connu l’époque précédente et qui a vu disparaître tant de camarades. Quelques heures plus tard, les nouvelles se voulaient rassurantes. Une intervention chirurgicale semblait avoir réussi. Cependant il était clair que quelques jours seraient nécessaires encore pour être totalement rassuré.

                                                           Johnny RIVES.

Lire aussi :

F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Japon 15
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Singapour 14
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Italie 13
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Belgique 12
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Hongrie 11
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Allemagne 10
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Grde-Bretagne 9
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Autriche 8
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Canada 7bis
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Canada 7
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Monaco 6
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Espagne 5
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Shanghaï 4
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Bahrein 3
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Malaisie 2
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Australie 1          

 

 

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019, Circuit, Courses | Commentaires (5) | |  Facebook | |

06/10/2014

Greetings from Watkins Glen

 Jackie - Francois - Denny.jpg

Le livre de Johnny Rives sur François Cevert avait bien entendu remué et ravivé le cœur de tous ses fans depuis sa sortie et j'étais moi-même resté "scotché" sur l'image de la clef de sa chambre au Glen Motor Inn restée 40 ans enfouie au fond de son attaché case. 

Je m'étais donc mis en tête d'aller faire un tour à Waktins Glen pour voir et renifler l'ambiance dans ce coin lors d'un prochain voyage aux Etats-Unis.

L'opportunité s'est créée pour une visite professionnelle à New York à mi-avril 2014. J'ai proposé à mon associé Christian (qui roule en rallyes historiques : Monte Carlo, Tour de Corse, …) de m'accompagner et Christian, même s'il est plus fana de rallyes que de Grand Prix, a accepté sans hésiter de m'accompagner. 

Philippe Robert

Lire la suite

01/10/2014

"Classic drive" : Jaguar XK 150S par Richard Dallest


Lorsque nous avons rencontré Richard Dallest en novembre dernier pour une interview, nous nous sommes rapidement dits qu'il y avait quelque chose à faire ensemble autour de la voiture "Classic" et, vous l'avez compris, cette idée lui a plu. 

Nous vous en soumettons aujourd'hui le premier avatar. Version "expérimentale" pleine de défauts que nous corrigerons pour la prochaine édition. 

L'idée est donc de produire à intervalles réguliers, un essai de voiture de sport ou de course "Classic" sur route ou sur piste en présentant l'historique de la voiture et celui de son propriétaire, que ce soit un particulier ou un professionnel.

Comme toujours, nous  sommes à votre disposition pour toutes idées et suggestions que nous espérons nombreuses et, nous n'avons pas de craintes à ce sujet, constructives.

Olivier ROGAR

Lire la suite

27/09/2014

Adjö Herre Waldegård

Waldegard-Escort.jpg

Björn Waldeg …hum, bon, comment on fait ce a surmonté d’un petit rond ? … ah, il faut taper Alt+0229 ! eh ben, impossible à deviner … et ce a s’appelle « a rond en chef » ; au moins j’ai appris quelque chose aujourd’hui. Waldegård, donc. Il y a 45 ans, quand Björn Waldegård est apparu sur le devant de la scène, les machines à écrire du sud de l’Europe n’avaient pas ce å que l’on prononce « ô ». Et les journalistes confrontés à ce problème l’ont remplacé par un double a. C’est ainsi que durant quasiment toute sa carrière, Waldegård fut appelé Waldegaard. Cela n’émut guère le principal intéressé qui se contentait de dire qu’il préférait voir son nom mal orthographié en haut des classements plutôt que parfaitement conforme mais en queue de liste. Et le haut des classements, il le fréquenta souvent pendant plus de quinze ans.

Olivier Favre

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019, Courses, Pilotes, Rallyes, Waldegard Björn | Commentaires (10) | |  Facebook | |

24/09/2014

F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Singapour 14

 johnny rives,grand prix de singapour f1 2014,lewis hamilton,sebastian vettel,daniele ricciardo,jean-eric vergnes

L’OMBRE D’UN DOUTE

 Jamais encore, cette saison, une grille de départ n’avait atteint une telle densité. A Singapour, il n’y avait que 5/10 de seconde d’écart entre les performances en qualification de Lewis Hamilton, en pole, et de Valtteri Bottas, 8e temps. Cela laissait promettre une course où les Mercedes ne pourraient pas se contenter d’une aimable promenade de santé avant d’aller cueillir une onzième victoire en quatorze Grands Prix. D’autant que les deux rivaux de l’équipe reine n’avaient été départagés que par sept misérables millièmes de seconde lors du sprint des qualifications. Une poussière de temps. Hélas, une fois encore, nous fumes réduits à ne pas vivre bien longtemps avec nos illusions. Après 10 tours de course, Hamilton s’était nettement détaché. Il ne comptait pas moins de cinq secondes d’avance sur ses poursuivants regroupés. Il les avait distancés d’une demi seconde à chaque tour, ce qui laissait prévoir une demie minute d’avantage à l’issue du parcours. A moins que la voiture de sécurité ne s’en mêle… Cruelle réalité : malgré Singapour et ses « salvatrices » sinuosités réduisant l’avantage des moteurs allemands, Mercedes ne paraissait guère plus en danger qu’à Monza deux semaines plus tôt. A un détail près, cependant : Rosberg n’était plus là. Il n’avait même jamais été là. Ce qui laissait planer une épée de Damoclès au-dessus de l’unique Mercedes rescapée. Illusion qui ne trompait hélas personne, sauf les plus optimistes supporters de Red Bull et de Ferrari.

                                                                 Johnny RIVES

 

Lire aussi :

 
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Singapour 14
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Italie 13
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Belgique 12
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Hongrie 11
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Allemagne 10
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Grde-Bretagne 9
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Autriche 8
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Canada 7bis
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Canada 7
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Monaco 6
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Espagne 5
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Shanghaï 4
F1 2014 : Le billet de Johnny Rives - Bahrein 3
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Malaisie 2
F1 2014 : Le billet de Luc Augier - Australie 1          
 

Lire la suite

Publié dans Années 2010-2019, Circuit, Courses | Commentaires (14) | |  Facebook | |

17/09/2014

Les premiers souffleurs

CC Renault turbo 1.jpg

A l’heure où les turbos font souffler un air nouveau dans les moteurs des Formule 1, il était intéressant d’aller à la rencontre du pilote qui participa activement à l’élaboration de la toute première F1 turbo il y a presque quarante ans. Toujours aussi passionné, Jean-Pierre Jabouille nous a reçu chez lui, dans la verte campagne des Yvelines, pour évoquer cette époque de l’empirisme roi et de l’absence totale de certitudes.

 

Propos recueillis par Pierre Ménard

Lire la suite

13/09/2014

Monza, autre ville d'eau ?

 jacques vassal,grand prix d'italie 1967,monza 1967,john surtees,jack brabham

Une averse en fin de séance d’essais, un essai statique au volant d’une BRM H 16, un Grand Prix absolument somptueux, une remontée « d’anthologie » de la part de Jim Clark sur Lotus 49, un final haletant, une victoire de John Surtees, sur Honda cette fois, des tifosi en joie pour ce champion atypique, banni de la Scuderia et passé par le purgatoire de Cooper-Maserati (victoire au Mexique fin 66) avant de rebondir chez les Nippons. Le tout vécu au retour d’un périple derrière le rideau de fer, avec le nom de Rodriguez placardé dans le coffre d’une 403. C’était en 1967 et ça envoyait !

par Jacques Vassal

Lire la suite

Publié dans Années 1960-1969, Circuit, Courses | Commentaires (10) | |  Facebook | |